mercredi 22 novembre 2017
Accueil / In Memory / À Paris, le musée Dapper d’art africain va fermer, faute de financement

À Paris, le musée Dapper d’art africain va fermer, faute de financement

Fréquentation en baisse, immobilier trop lourd à gérer… Le musée Dapper consacré aux arts africains, dans le 16ème arrondissement de Paris, va fermer ses portes en juin, en raison de difficultés de financement.

En proie à des difficultés financières, le musée Dapper, dédié au patrimoine de l’art africain noir, fermera ses portes le 18 juin 2017.

Celles-ci sont principalement dues aux charges générées par le bâtiment abritant les collections, qui se situe dans le 16ème arrondissement parisien. « Nous n’avons aucune subvention publique, nous ne pouvions plus traîner ce boulet », a expliqué la direction.

Le musée a également dû faire face à la concurrence du musée du Quai Branly, consacré aux arts premiers, et plus généralement à la concurrence d’une offre culturelle particulièrement riche à Paris. Depuis son ouverture en 2000, le musée Dapper avait présenté plus de 40 expositions, mais la fréquentation était en recul.

Projets au Sénégal et aux Caraïbes

La direction souhaite toutefois poursuivre son action hors les murs, notamment en Afrique. « On ne baisse par le rideau pour autant, précise-t-elle. La fondation va continuer ses activités au Sénégal », où elle a organisé plusieurs expositions depuis 2012, notamment à Gorée, ainsi que dans les Caraïbes.

« Nous allons poursuivre notre mission – soutenir les arts de l’Afrique, d’hier et d’aujourd’hui – mais de façon différente », assure la fondation dans un communiqué, soulignant qu’elle « aura plus de flexibilité pour réaliser des projets ambitieux et investir d’autres espaces ».

Présidée par Christiane Falgayrettes-Leveau, la fondation a été créée par son mari Michel Leveau, ingénieur passionné par l’Afrique. Olfert Dapper, dont elle tire son nom, était un Néerlandais, auteur en 1688 d’une « Description de l’Afrique », un continent qu’il n’avait pourtant jamais visité.

SOURCE : France24

Ici & ici, pour regarder quelques photos de l’exposition « chefs-d’oeuvre d’Afrique »

 

PUB: L’amour ne fait pas tout -> LESBAVARDAGESDEKIYEMIS
PUB: Le projet Re-Création by Loba, pour l’empowerment des femmes au Congo, utilise l’art, la danse comme outils de transformation sociale, psychique et physique pour ces femmes qui ont souffert de violences sexuelles… -> RE-CRÉATION by LOBA

A Propos Justa

Justa

Mail : imjustjusta@gmail.com

Commentaire